vendredi 14 février 2014

Voici déjà une semaine qu'est paru le dernier opus d'Arnaldur Indridason aux Editions Métailié. Un beau livre, une belle histoire, peuplée de personnages très attachants comme toujours avec Arnaldur. Le personnage ambigu de Marion Briem est magnifique d'humanité et son histoire d'amour avec Kristin est d'une grande justesse. Une fois de plus, les critiques sont élogieuses et le roman les mérite amplement.
 
Je signale aussi la parution en poche chez Folio du Cœur de l'homme de Jon Kalman Stefansson. L'ensemble de cette magnifique trilogie (Entre ciel et terre, La tristesse des Anges et Le cœur de l'homme) est désormais disponible en français à un prix plus que raisonnable ! 
 
 
 



8 commentaires:

lnk a dit…

Je viens de terminer Le coeur de l'homme, et je n'ai qu'une envie, relire les deux autres (et bien sûr, retourner en Islande!) Un grand coup de chapeau pour ces magnifiques traductions - dont je ne peux pas vraiment juger puisque je ne sais pas l'Islandais, mais en tout cas c'est un grand plaisir de lecture, et on sent à travers la traduction une expression puissante.

J'aurais une question peut-être naïve : dans quelle région cette trilogie est-elle censée se passer?

Larti a dit…

Un prequel d'Erlendur ! Et un bel opus. A propos, savez-vous s'il est envisagé de traduire et publier en France les premiers tomes de la série Erlendur ?
Cordialement, Larti

Larti a dit…

Un prequel d'Erlendur ! Et un bel opus. A propos, savez-vous s'il est envisagé de traduire et publier en France les premiers tomes de la série Erlendur ?
Cordialement, Larti

lectriceencampagne a dit…

Bonjour, Mr Boury,
Tout d'abord, bravo pour votre travail, j'admire, vraiment...Et je viens vous poser une question à propos du livre"Le duel" que je viens d elire. Je tiens un blog sur mes lectures et j'ai eu une conversation avec d'autres lecteurs à propos du sexe de Marion...Pour moi, c'est une femme, ça l'a toujours été, et je suis restée perplexe quand j'ai lu quelqu'un qui y voyait un homme. Alors, oui, le prénom, généralement féminin peut nous orienter derechef vers une femme, cependant, ça peut être masculin dans d'autres pays...Ce qui a pour moi confirmé la féminité, c'est le fait que Katrin parle des gens qui vont jaser si "elles" sortent ensemble à l'extérieur, donc...Marion est bien une femme, non ? Vous parlez d'ambiguïté, est-ce de celle-ci ? Un vrai débat s'est engagé ( on n'en est pas encore aux paris...), pouvez-vous m'éclairer ?
Merci de votre réponse, et continuez à nous traduire de si beaux livres
S.Tremblay

Anonyme a dit…

Marion Briem est un homme ou une femme?

Anonyme a dit…

Personnage ambigu Marion Briem, justement est-ce une femme ou un homme ?

Laurette des buissons a dit…

Bonjour,
J'ai récemment découvert les 3 volumes (que vous avez merveilleusement traduits) de Stefansson et je suis littéralement tombée sous le charme de son écriture si riche et poétique ... Savez-vous si ses autres écrits sont ou seront traduits en français ?
Merci et à bientôt.

Eric Boury a dit…

Chers lecteurs et lectrices ! Je suis vraiment désolé d'avoir laissé passer autant de mois sans m'occuper de ce blog. Merci d'abord pour avoir aimé ces deux livres, que ce soit celui d'Arnaldur ou de Jon Kalman. Je ne saurais dire si Marion Briem est un homme ou une femme, j'ai mon idée sur la question, mais ce qui compte le plus, c'est que c'est un personnage que j'aime beaucoup et qui me touche profondément !